jeudi 17 mai 2018

Thème 3 (Chap. 1) : Corps humain et santé : l'exercice physique

Chapitre 1:
Exercice physique et dépense énergétique

Introduction:


I/ La dépense d'énergie associée à l'effort

1) Les besoins énergétiques d'un individu

L'organisme dépense en permanence de l'énergie.
Le métabolisme de base correspond aux dépenses de l'organisme au repos et à jeun.
A cette consommation de base, s'ajoute la digestion, la thermorégulation, le travail musculaire et d'autres activités journalières.

2) Les besoins énergétiques lors d'un effort physique

Le coût énergétique d'une activité physique dépend :
- de la personne : taille, masse, sexe, âge, état physiologique,...
- du type d'activité physique : flexion, course, marche,...
- de la durée et de l'intensité de l'effort.
Feuille de calcul construite en classe.

Les estimations du travail (en Joules) et de la puissance (en Watt) sont de bons indicateurs de ce coût.

3) L'origine de l'énergie utilisable par les organes

L'énergie est fournie par la respiration, qui utilise le dioxygène et les nutriments. Dans un muscle, elle permet le travail musculaire (25%) et la libération de chaleur (75%).

Les apports énergétiques sont représentés par les molécules organiques (nutriments) des aliments :
- les lipides fournissent 38 kiloJoules /g
- les glucides et protides : 17 kiloJoules /g


II/ Métabolisme énergétique et santé

1) Le métabolisme énergétique à l'effort.

L'augmentation progressif d'un effort physique se traduit par une augmentation de la fréquence cardiaque et de la consommation de dioxygène par les muscles par unité de temps, la VO2 (débit en L. min-1).
Ce dernier paramètre connait un valeur limite (VO2 max) au-delà de laquelle la respiration cellulaire ne peut plus fournir l'énergie nécessaire à l'effort.
Elle dépend de l'individu (sexe, age, masse, entrainement physique,...)

2) L'activité physique lutte contre le surpoids et l'obésité

Pour éviter la prise de poids, il faut un équilibre entre apports alimentaires et dépenses énergétiques, qui peuvent être accentuées par une activité physique régulière.

De plus, un effort d'intensité modérée (50 à 60% de la VO2 max) mais prolongé (30 min), et répété, privilégie l'utilisation des lipides (graisses) comme source d'énergie, ce qui permet de lutter contre l'obésité.